Douleurs Chroniques Aigües

Douleurs Chroniques ou Aiguës ?
Douleurs Chroniques ou Aiguës ?

La douleur en règle générale est une « expérience sensorielle et émotionnelle désagréable » qui est ressenti par un message nociceptif (un signal d’alarme comme le test de « l’arc réflexe » qui lorsque le médecin donne un petit coup avec un instrument lourd permet, par réflexe, au genou de monter subitement).

Ce message est transmis de deux façons possibles :

  1. Par les voies nociceptives ascendantes qui véhiculent l’information douloureuse de la périphérie du corps vers le cortex cérébral en passant par la moelle épinière
  2. Par les voies nociceptives descendantes qui partent du cortex cérébral vers la périphérie du corps.

Les mécanismes qui induisent la douleur sont alors d’ordre électro-biochimiques et font intervenir différentes molécules ainsi que des acides aminés et les endorphines sécrétées par le cerveau entrent en action en jouant le rôle de neurotransmetteurs.

C’est ainsi que l’on distingue deux types de douleurs :

  1. La douleur Aigüe qui est de courte durée et qui peut faire suite à une opération ou à un choc passager et qui se soigne par des anti-douleurs médicamenteux adaptés, il s’agit bien souvent d’un signal d’alarme de l’organisme afin que vous puissiez envisager une prise en charge médicale en retour
  2. La douleur Chronique qui revient de temps à autres et qui finit par vous isoler en s’enracinant dans le subconscient; votre entourage  en subit bien souvent les conséquences (saute d’humeurs, irritabilité, susceptibilité etc) et cette situation de chronicité dans la douleur glisse vers une déliquescence émotionnelle accrue qui peut mobiliser vos cinq sens parfois. Certaines personnes glissent alors petit à petit vers la dépression, l’anxiété, la fatigue excessive, votre qualité de vie est forcément amoindrie et les troubles du sommeil font leur apparition insidieusement.

La Fibromyalgie fait elle partie des douleurs Chroniques ?

Sans équivoque, la réponse est oui   mais on ne peut parler de Fibromyalgie (qui touche en moyenne sept fois plus les femmes que les hommes) que lorsque plusieurs facteurs sont réunis.

On y trouve des facteurs somatiques, les facteurs socio-culturels et les facteurs psychologiques, de plus il faut au moins pouvoir retrouver sur votre corps un minimum de 11 points douloureux au simple toucher (on appelle cela l’allodynie) sur 18 repères anatomiques.

Bien souvent, la fibromyalgie est difficile à diagnostiquer car les examens sont incapables de démontrer un quelconque dysfonctionnement et je sais par expérience que les patients atteints par cette maladie ne supportent pas qu’on leur dise que « tout va bien »  alors que leur journées sont parfois cauchemardesques.

Bien souvent, d’autres facteurs sont liés à la fibromyalgie et différentes études ont su trouver  d’autres effets délétères qui étaient à la source de cette douleur, on y trouve pèle-mêle des traumatismes dus à l’enfance , des antécédents familiaux lourds (des « secrets de famille »), des abus sexuels, de la maltraitance, la perte d’un être cher, des carences affectives ou des mères castratrices qui ont bridé l’enfance de leur protégé etc…

POINTS DOULOUREUX DE LA FIBROMYALGIE
POINTS DOULOUREUX DE LA FIBROMYALGIE

Que permet l’Hypnose Thérapeutique pour ce type de douleur chronique ?

En premier lieu il convient de préciser que l’anamnèse, c’est à dire l’entretien qui précède toute séance d’hypnose, doit être fait minutieusement.

Il convient de prendre en compte les différentes remarques, les liens du passé, les traumatismes vécus et d’en faire la synthèse rigoureuse avant de débuter un travail qui s’annoncera plus long que pour d’autres pathologies mais qui, en tout état de cause, ne devrait pas dépasser 5 voire 7 séances au plus.

Il est important de préciser que l’hypnothérapeute ne fera pas en sorte de faire disparaitre la douleur car elle est une réalité et son existence même permet de s’apercevoir des dysfonctionnements de votre corps et des sensations qui y sont associées. En revanche il fera en sorte de les amoindrir à un  niveau minime et pourra le vérifier grâce à une « échelle analogique de la douleur » entre chaque séance.

Échelle Analogique de la Douleur
Échelle Analogique de la Douleur

Les moyens d’action sont variés et le thérapeute n’aura que l’embarras du choix, cela passera par la régression en âge afin d’identifier le souci et de vous faire visualiser ce qu’était votre vie avant les douleurs pour aller rechercher cet état de ressource important et nécessaire; j’utiliserai des techniques de visualisation et de dissociation afin que vous parveniez à éloigner par vous-même cette douleur encombrante.

Et chaque début de séance sera initiée par une anamnèse de manière à vérifier les progrès et redéfinir un mode d’action, je vous ferai visualiser vos états de ressource et les augmenterai afin de les ancrer physiquement et durablement en vous, nous procèderons à un « nettoyage » des éléments indésirables et enfin je vous aiderai à vous projeter dans un futur positif avec un minimum de douleur.

Enfin je vous apprendrai des techniques de soulagement que vous pourrez mettre en place par vous-même sans aide extérieure et qui, ponctuellement, vous aideront lors de vos épisodes douloureux …De moins en moins fréquents.

Une petite précision toutefois qui a son  importance….Les patients atteints de maladies génétiques peuvent ressentir des « améliorations » avec l’Hypnose Thérapeutique, non pas sur la maladie en elle-même puisque c’est une origine génétique mais sur les symptômes que cela procure.

Par exemple dans la Syndrome  de Gitelman appelé autrement « Syndrome d’hypokaliémie-hypomagnésémie familiale » et qui a une prévalence d’environ 1/40.000 personnes, les symptômes qui précèdent la crise  ou durant la crise peuvent être d’ordre :

  • Faiblesse musculaire transitoire
  • Tétanie
  • Douleurs abdominales
  • Vomissements
  • Paresthésie faciale
  • Douleurs articulaires importantes qui peuvent s’évaluer jusqu’à 8/10 sur une échelle analogique de la douleur de type « crise de goutte » (chondrocalcinose)
  • Grosse fatigue etc

Cette maladie qui nécessite un suivi néphrologique du fait que les reins réabsorbent mal le sel, le potassium et le magnésium ainsi qu’un suivi cardiologique, a un excellent pronostic à long terme malgré la pénibilité des symptômes.

Ainsi la mutation dans le gêne engendre une absence de codes d’électrolytes dans le rein et donc une perte excessive de sel, de magnésium et de potassium d’où l’importance pour ces patients de suivre un régime riche en sodium et en potassium associé à une cure de magnésium.

Voilà pour l’explication succincte de ce Syndrome.

Alors me direz-vous…En quoi l’Hypnose Thérapeutique peut elle agir sur ce syndrome ou tout autre syndrome qui aurait des conséquences douloureuses?

Pour avoir fait des recherches auprès de confrères qui ont rencontrés ce type de cas et pour en avoir parlé entre nous, il s’avère que nous ne pouvons rien faire de miraculeux sur la maladie en elle-même; en revanche les symptômes douloureux ou gênants peuvent être amoindris à un niveau acceptable  de l’ordre de 2 à 5 sur une échelle analogique de la douleur ce qui est déjà fort appréciable en l’état.

Il ne faut donc pas hésiter à en parler avec votre médecin traitant et avec votre hypnothérapeute afin d’envisager une séance qui pourrait bien vous apporter un confort lors de vos crises en venant amoindrir les effets indésirables et les messages nociceptifs envoyés par votre cerveau à l’attention de la douleur chronique liée à votre syndrome.

Et si vous vous autorisiez à retrouver une sérénité de vie ?
Et si vous vous autorisiez à retrouver une sérénité de vie ?

http://therapiebrevehypnose.com/wp-content/uploads/2014/06/7D7B2E6-1.gif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *